La médecine française attire les Suisses

Le 28 septembre, les Suisses se prononçaient contre la création d’une caisse maladie publique. Le référendum n’a pourtant pas clos les débats dans la Confédération sur les coûts de la santé.

Chaque mois, un citoyen verse à son assurance privée une prime de 400 francs en moyenne, soit 330 euros. Le patient doit payer ses consultations jusqu’à un certain montant (dans certains cas, équivalent à 2000 euros par an), une franchise au-delà de laquelle l’assurance privée prend le relais. Les soins médicaux en Suisse sont très chers. Les consultations sont facturées à la minute. Il faut compter 100 euros en moyenne pour une visite chez un généraliste. Ce système favorise le tourisme médical.

Lire la suite

Les riches Russes délaissent Genève

A regarder le ciel genevois, rien n’a changé: le ballet des avions qui tournent et atterrissent est toujours aussi rapide. Sauf pour ceux qui viennent de Moscou-Sheremetyevo. Entre janvier et septembre 2014, les vols privés sur cette ligne ont diminué de 57% par rapport à la même période en 2013. Entre Moscou-Vnukovo et Zurich, la baisse a été de 13%.

Ces chiffres viennent de WINGX Advance, une entreprise basée à Hambourg et spécialisée dans les statistiques sur l’aviation. Pour son directeur Richard Koe, c’est avant tout « les sanctions à l’encontre de la Russie qui ont donné un coup d’arrêt aux voyages individuels ».

Lire la suite

Adecco est dans le collimateur du fisc français

Un code de conduite. C’est ce qu’affiche le leader mondial de l’intérim sur son site internet. En dix langues, et avec le sourire, le patron d’Adecco, dont le siège social est à Glattbrug, au Nord de Zurich, rappelle que « Respecter les règles éthiques et de droit est une condition du succeès du groupe ». Et que « chacun d’entre nous se doit de les appliquer ». Avec un bénéfice net en hausse de 30% au premier semestre 2014, après des mois d’atonie, le succès est de nouveau au rendez-vous pour le spécialiste du travail temporaire.

En ce qui concerne le respect des règles, par contre, c’est une toute autre affaire. Car depuis quelques mois, Adecco serait en délicatesse avec les autorités françaises, a appris Le Matin Dimanche.

Lire la suite

Cette Suisse qui craint l’invasion

Il est un village, au beau milieu de la Suisse, où demander à quelqu’un ce qu’il vote n’a rien de tabou. « Quelle question », sourit Nicole Reichmuth, qui vit à Unteriberg. Assise à une table en bois du café Schäfli, où les habitants du coin se retrouvent quotidiennement pour blaguer et écouter de la musique traditionnelle, la jeune femme répond simplement, en tirant sur sa cigarette – le restaurant se vante d’être encore fumeur : « Au dernier référendum, j’ai voté oui ».

« On sait qu’on a besoin des étrangers, mais on ne veut pas qu’ils soient trop nombreux », poursuit la jolie blonde de 28 ans, qui travaille au ski-bar d’une des bourgades voisines. Installés autour d’elle, quelques hommes hochent la tête et marmonnent en dialecte. Le 9 février dernier, les 1096 électeurs d’Unteriberg ont été 87.7% à dire « Ja » à l’initiative « contre l’immigration de masse », adoptée de justesse au niveau national. Le score est le plus élevé de toute la Suisse allemande.

Lire la suite

Le collectionneur Asher Edelman attaque en justice une société suisse

A 74 ans, le «requin le plus divertissant du marché de l’art», comme l’a surnommé un journaliste américain, est encore loin de la retraite. Asher Edelman, le redoutable trader qui avait fondé le musée de Pully, a porté plainte vendredi 31 janvier devant la Cour suprême du Tribunal de New York pour «rupture de contrat» et «fraude». Le négociant accuse l’entreprise Artmentum, basée près de Zurich, d’avoir voulu lui vendre une série de tableaux d’exception alors qu’elle n’en avait pas le mandat.

Lire la suite

Des antidiabétiques inquiètent les médecins

Ce sont des petites pilules qui s’appellent Januvia, Galvus ou Velmetia. Tous les jours, selon SantéSuisse, environ 140 000 diabétiques avalent des gliptines pour mieux contrôler leur glycémie. Dès leur arrivée en Suisse, en 2007, ces substances ont attiré l’attention, sur un marché où les nouveautés ne sont pas légion. Et si celles-ci étaient un vrai progrès?

Sept ans plus tard, les experts déchantent. «Il y a un risque d’effets secondaires qui peuvent être problématiques», estime Martine Ruggli chez PharmaSuisse, la Société suisse des pharmaciens. Selon plusieurs études, dont une parue en avril 2013 dans le réputé JAMA, le journal de l’association médicale américaine, les sitagliptines doublent le risque pour les patients d’avoir une pancréatite aiguë. Si elle n’est pas traitée à temps, cette inflammation douloureuse du pancréas peut être fatale. D’autres études affirment que l’effet serait identique pour les autres gliptines (linagliptine, etc. )

Lire la suite

Des entreprises suisses boycottent les Français

C’est une annonce parmi d’autres, dénichée sur la Toile. Un chasseur de têtes propose un poste fixe dans une banque genevoise pour un «collaborateur du fichier central» qui doit, notamment, ouvrir et fermer des comptes de clients. La personne devra être disponible rapidement et à l’aise avec l’informatique. Mais aussi exclusivement de nationalité «suisse», avec une «résidence suisse». Sur d’autres sites, la même exigence est requise, essentiellement dans les domaines de la banque et des assurances.

Lire la suite