La médecine française attire les Suisses

Le 28 septembre, les Suisses se prononçaient contre la création d’une caisse maladie publique. Le référendum n’a pourtant pas clos les débats dans la Confédération sur les coûts de la santé.

Chaque mois, un citoyen verse à son assurance privée une prime de 400 francs en moyenne, soit 330 euros. Le patient doit payer ses consultations jusqu’à un certain montant (dans certains cas, équivalent à 2000 euros par an), une franchise au-delà de laquelle l’assurance privée prend le relais. Les soins médicaux en Suisse sont très chers. Les consultations sont facturées à la minute. Il faut compter 100 euros en moyenne pour une visite chez un généraliste. Ce système favorise le tourisme médical.

Lire la suite

Publicités

Des entreprises suisses boycottent les Français

C’est une annonce parmi d’autres, dénichée sur la Toile. Un chasseur de têtes propose un poste fixe dans une banque genevoise pour un «collaborateur du fichier central» qui doit, notamment, ouvrir et fermer des comptes de clients. La personne devra être disponible rapidement et à l’aise avec l’informatique. Mais aussi exclusivement de nationalité «suisse», avec une «résidence suisse». Sur d’autres sites, la même exigence est requise, essentiellement dans les domaines de la banque et des assurances.

Lire la suite