Des entreprises suisses boycottent les Français

C’est une annonce parmi d’autres, dénichée sur la Toile. Un chasseur de têtes propose un poste fixe dans une banque genevoise pour un «collaborateur du fichier central» qui doit, notamment, ouvrir et fermer des comptes de clients. La personne devra être disponible rapidement et à l’aise avec l’informatique. Mais aussi exclusivement de nationalité «suisse», avec une «résidence suisse». Sur d’autres sites, la même exigence est requise, essentiellement dans les domaines de la banque et des assurances.

Lire la suite

Publicités